• isolation de la ruche,  tour d'abeilles Warré

    Thomas D.Seeley sur l’apiculture naturelle

    En 2017, nous avons eu l’occasion de rencontrer pour la première fois Thomas Seeley, apiculteur de renommée mondiale, au National Honey Show en Grande-Bretagne et de l’interviewer brièvement sur la ruche Warré, sans savoir ce qu’il allait déclencher en nous dans les années suivantes.Inspirée par les magnifiques ruches en roseaux créées en toute discrétion par David Junker dans la forêt bavaroise en Allemagne, la tour d’abeilles Warré a été construite à notre ucher école, équipée de cercles en bois et d’une isolation en roseaux de 5 cm d’épaisseur.Avec son sol fermé et sa boîte climatique sous le toit en rondelles d’arbres de la forêt et son trou d’envol rond, la…

  • A la une,  presse

    Nos tours des abeilles dans la presse internationale

    Les variations des nos tours des abeilles intéressent de plus en plus d’apiculteurs…Vous trouverez ci-joint un autre article de presse sur nos ruches, paru dans la célèbre revue britannique Natural Bee Husbandry Magazine. Dans son 24e numéro de l’été 2022, de nombreuses habitations alternatives intéressantes pour les abeilles, provenant de différents pays, sont présentées avec de nombreux exemples d’utilisation.Nous sommes très fiers que nos ruches aient également été sélectionnées. Elles ont été conçues et fabriquées par le rucher-école Villa le Bosquet.Vous trouverez ici de plus informations à ce sujet.La revue NBH est publiée quatre fois par an en anglais. Vous pouvez vous y abonner en cliquant sur le lien suivant…

  • A la une

    Nos abeilles arboricoles

    Elles sont de retour, nos abeilles arboricoles.Il est difficile de voir celles qui entrent et sortent à 5 mètres de hauteur. De notre fenêtre, nous avons déjà pu observer à deux reprises l’arrivée d’un essaim d’abeilles dans cet arbre, la dernière fois en 2019, où un essaim géant est arrivé, puis est reparti en s’accrochant à une branche de pin basse. Depuis, cette colonie vit tout aussi tranquillement dans notre tour d’abeilles. »Bienenturm »De nombreuses abeilles sauvages vivent souvent dans les grands arbres sans être découvertes, et c’est très bien ainsi…Nous sommes très heureux que ces abeilles aient trouvé refuge chez nous et espérons qu’elles se sentiront bien dans cette petite grotte…

  • A la une

    Protection de la ruche contre la canicule

    Presque toutes nos ruches sont désormais placées à l’ombre, soit sous des arbres, soit dans des endroits où le soleil ne tape pas toute la journée.Cette ruche est certes isolée à l’intérieur par une épaisse couche de bois et de roseaux, mais le toit se transforme en poêle à frire, surtout lorsqu’il fait très chaud, comme aujourd’hui avec 42°, et transmet la chaleur vers le bas. Pour plus d’informations, cliquez sur Tour d’abeilles Certes, cela ne cause pas de dégâts en raison de la bonne isolation au-dessus des alvéoles par un caisson climatique rempli de paille et d’argile.Pour faire face à une telle chaleur en plein soleil, il serait préférable…

  • tour d'abeilles Warré

    Un toit en tôle de cuivre

    Notre longue Warré tour d’abeilles a été dotée d’un nouveau toit en tôle de cuivre. Les toits en tôle de acier dans les magasins d’apiculture sont certes beaucoup moins chers, mais d’un point de vue biodynamique, ils sont magnétiques et pourraient avoir une influence négative sur la capacité d’orientation des abeilles. Toutes les ruches que j’ai construites moi-même n’ont pas de pièces métalliques, pas de clous, pas de vis et pas de câblage. Sous le toit, l’isolation est assurée par un bloc de bois massif provenant d’un tronc d’arbre ou, dans d’autres versions, par un coussin Warré classique en copeaux de bois.C’est certes un peu plus compliqué de les fabriquer,…

  • A la une

    Un nid d’abeilles dans un tronc d’arbre

    Une simulation de cavité d’arbre est une condition de base pour l’élevage d’abeilles dans des conditions proches de la nature.  Cela implique avant tout une ruche à sabots classique, telle que celle qui est encore utilisée aujourd’hui dans les forêts de l’Oural et, plus récemment, en Pologne, par les apiculteurs Zeidler avec des abeilles mellifères. Notre ami de longue date et formateur de ruches Warré, Olivier Duprez, s’est donné la peine de fabriquer une telle ruche Zeidler avec des outils forgés à la main, que nous vous présentons dans cette vidéo avec les commentaires d’Olivier. Je me suis inspiré des ruches aux murs épais dans lesquelles les abeilles préfèrent vivre. C’est ainsi qu’en…

  • A la une

    Une petite visite à notre tour d’abeilles..

    C’est l’un des endroits les plus calmes de notre propriété où l’on peut passer des heures à observer les abeilles et autres insectes qui entrent et sortent de notre prairie sauvage. Un endroit idéal pour méditer et se détendre où je me rends plusieurs fois par jour, quelle que soit la saison. Parfois, il y a aussi de belles surprises.   https://www.youtube.com/watch?v=eXzRKbF23TI

  • Non classifié(e),  tour d'abeilles Warré

    Une tour d’abeilles Warré en bois massif 

    Nos Warré Tour d’abeilles, avec leur isolation en roseaux et leurs anneaux en bois, ont fait leurs preuves depuis près de deux ans. Deux tours sont désormais occupées par de fortes colonies d’abeilles issues d’essaims naturels et les longues allées d’abeilles construites en un seul passage sont déjà arrivées au bas du trou d’envol. En 2023, nous récolterons un peu de miel sur une tour où un élément Warré plus bas de 10 cm de haut a été récemment installé. En comparaison avec les ruches à sabot Zeidler, les tours en roseaux sont beaucoup plus légères et donc plus mobiles, c’est leur avantage par rapport aux ruches à sabot lourdes…