A la une

Protection de la ruche contre la canicule

Presque toutes nos ruches sont désormais placées à l’ombre, soit sous des arbres, soit dans des endroits où le soleil ne tape pas toute la journée.
Cette ruche est certes isolée à l’intérieur par une épaisse couche de bois et de roseaux, mais le toit se transforme en poêle à frire, surtout lorsqu’il fait très chaud, comme aujourd’hui avec 42°, et transmet la chaleur vers le bas.

Pour plus d’informations, cliquez sur Tour d’abeilles

Certes, cela ne cause pas de dégâts en raison de la bonne isolation au-dessus des alvéoles par un caisson climatique rempli de paille et d’argile.
Pour faire face à une telle chaleur en plein soleil, il serait préférable d’avoir des toits à chalet et surtout un dispositif qui atténue les rayons du soleil.Le toit  à chalet comme celui de notre tour d’abeilles Dadant, construit pendant les jours calmes de l’hiver, l’arbuste qui fait de l’ombre est planté en automne. Un rapide coup d’œil sous le nid d’abeilles encore jeune et très mou montre que le climat intérieur est normal et qu’il n’y a pas de risque de rupture de nid. Les abeilles ne sont pas non plus stressées et n’ont pas besoin de refroidir le nid spécialement.

Regardez la vidéo ci-dessous...

Protection solaire improvisée avec une natte de roseaux

tour d'abeilles Warré
Cette ruche se trouve sous un groupe d’arbres ombragés et a un toit en bois et en ardoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.